Menu
 


   

Entrepreneuriat: A 28 ans, ce Camerounais a fondé une industrie de produits cosmétiques avec un capital de 3000 dollars

Lundi 10 Octobre 2016

En 2002, Christian Ngan quitte le Cameroun pour continuer ses études à Paris, France. Après ses études, il est employé dans le secteur de la finance à l’Hexagone.
 

Mais en 2012, il prend la décision de quitter son emploi et de retourner au Cameroun pour créer une industrie de produits cosmétiques, Madlyn Cazalis. C’est une société bio-cosmétiques qui produit des huiles naturelles du corps, des lotions et des savons pour le marché du Cameroun, ainsi que pour certains pays voisins de l’Afrique centrale.

Il est aussi le fondateur de Goldsky Partners Advisory, une entreprise de conseil financier au Cameroun.

Christian Ngan explique « …Je me suis réveillé un matin et ma vision a changé. D’un côté, l’Europe était confronté à une crise financière…D’un autre côté, l’Afrique était en plein essor et mes rêves semblait plus réalisable là-bas. »

Il a également abordé son choix d’entreprendre dans le domaine de l’industrie cosmétique. Christian Ngan dit qu’il a été influencé par sa mère qui est une pharmacienne. Il était présent lorsque sa mère recevait ses patients quand il était plus jeune. Sa mère évaluait leurs problèmes de santé et leur donnait des remèdes.

En second lieu, il a constaté pendant un voyage au Cameroun en 2010 que les produits de blanchiment de peau étaient en plein essor sur le marché. Les femmes achetaient des substances très dangereuses. En outre, il a remarqué que les femmes africaines investissent vraiment beaucoup dans leur beauté et les soins. Elles apprécient leur apparence, mais qu’il n’y avait pas beaucoup de produits réalisés et commercialisés par les Africains.

afrikmag

apalba


Dans la même rubrique :
< >