Menu
 


   

Insolite - Un enfant pilote un avion d’Air Algérie, les pilotes suspendus

Mercredi 2 Août 2017

 

Les deux pilotes de ligne auraient reçu la bénédiction de la direction de la compagnie d’Air Algérie.

Air Algérie secouée par un scandale. Le 26 juillet dernier, un équipage de bord a laissé un jeune garçon prendre les commandes de l’appareil pendant le vol et le « manipuler » au cours d’un vol reliant Alger à Sétif.
 

Comme le montrent les images tournées après l’atterrissage de l’appareil et diffusées par la chaîne El Bilad, l’enfant, habillé de la tenue traditionnelle des pilotes, a pu prendre place dans le cockpit et… les commandes de l’appareil, comme le confirme l’un des pilotes.

 

« Il a fait le vol avec nous. En croisière, il a manipulé l’avion. Il a pris des caps, à droite, à gauche. Il a manipulé les commandes. Il a su très bien manipuler l’avion, il a fait le décollage et l’atterrissage avec nous. (…) Je suis sûr qu’il fera un très bon pilote ».
 

« Ce n’est pas la première fois »

Une expérience initiée par une association venant en aide à certaines personnes de la société algérienne, comme cet enfant, orphelin, dont le rêve est de devenir pilote d’avion.
 

Pour le réaliser, l’association a reçu la bénédiction de la direction de la compagnie aérienne. Le PDG d’Air Algérie, Bekhouche Allache, qui apparaît dans le reportage, a confirmé avoir donné son accord. « C’est notre devoir, ce n’est pas la première fois », a-t-il même affirmé.
 

Une attitude légère au regard des mesures de sécurité des compagnies aériennes internationales qui interdisent la présence de personnes non qualifiées dans le cockpit durant un vol. D’après le HuffPost, qui reprend des sites spécialisés, la compagnie aurait décidé de suspendre les pilotes.
 

Dramatique précédent

Une décision pas confirmée par la porte-parole d’Air Algérie. « Notre compagnie n’a rien à dire sur cette affaire », a-t-elle répondu. Un silence radio également observé par la direction algérienne de la société civile. « Je ne peux pas vous donner l’information par téléphone. Envoyez-nous une lettre », a suggéré le service de communication de cette administration.
 

Le service de communication du ministère des Travaux publics et du Transport a, de son côté, affirmé ne détenir aucune information. Si l’avion a atterri sans encombre à Sétif, le HuffPost rappelle un dramatique précédent. Le 22 mars 1994, un avion de la compagnie Aeroflot s’était écrasé en Sibérie, tuant les 75 passagers à bord. L’enquête avait déterminé que l’une des causes de l’accident était la présence des enfants du pilote dans le cockpit.

newspalba


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Décembre 2017 - 14:55 Humour: Badio Badio” dans Allo12- Réé Ba Tass!