Menu
 


   

Khadim Ndiaye, le défunt mari brûlé, enterré mercredi dans la rancœur et les interrogations

Jeudi 8 Novembre 2018

 
"Je le jure sur le bon Dieu que Aida Mbacké va regretter ce qu'elle a fait", crie cette dame, membre de la famille du défunt, au milieu de la maison mortuaire qui refusait le monde  qui était de retour de l'enterrement qui a eu lieu au cimetière de Yoff. Devant les parents de Khadim Ndiaye, installés sous une bâche devant leur domicile sis au quartier Hlm 4, pour recevoir les condoléances, la même dame poursuit : "Son acte est ignoble. Une vraie femme ne doit pas asperger d'essence son mari. Au nom d'Allah, je jure qu'elle en subira les conséquences, car le bon Dieu n'accepte pas que l'on fasse du mal à un bon croyant, un homme timide pieux comme Khadim, qui faisait tout pour sa famille. Il était à l'écoute de tout le monde. Souriant et respectueux. Tous les témoignages sont unanimes à son propos". 

Quelques personnes tentent de arrivent à la calmer. Et c'est là qu'elle s'est livrée à une confidence. Selon elle, Aida Mbacké avait de terribles accès de colère. qu'elle en faisait baver à son mari, lorsque le le couple logeait encore dans le domicile familiale aux Hlm 4. "Aida Mbacké, lorsqu'elle se fâchait contre son mari, cassait ses lunettes", dit-elle.  

Révélation sur la mort de Khadim 
D'après les témoignages recueillis par le journal L'Enquête, le défunt mari de Aida Mbacké n'est pas décédé mercredi, comme l'ont annoncé les médias. Des proches de la famille, qui étaient à l'Hôpital général de Grand Yoff, croient savoir que Khadim Ndiaye est décédé bien plutôt. "Mardi, vers 18 heures, lorsque j'étais à l'hôpital, j'ai vu qu'on l'avait recouvert entièrement. Et qu'on avait débranché les machines qui le maintenaient en vie. On avait des doutes qu'il soit déjà mort. Mais sa maman Awa Cissé étant là-bas avec nous, je crois qu'ils n'ont pas voulu nous l'annoncer en sa présence", a témoigné une dame rapporté par nos confrères. 

Motif du crime 
Des interrogation subsistent encore sur les raisons qui ont poussé  Aida Mbacké à brûler son mari. Si d'aucuns pensent que c'est suite à une blague qui a mal tourné fait par le mari à son épouse, la rumeur veut que le défunt ait réellement pris une seconde épouse. En témoigne cette discussion rapporté par L'Enquête entre une voisine et une nièce du défunt. "J'ai appris d'une source sûre que le mariage avec une seconde épouse a eu lieu. Il parait que c'est une jeune fille très belle qu'il a épousé ces temps-ci", avance la voisine. La nièce de répliquer : "T'es sûre que c'est vrai. en tout cas, nous n'en savons rien". 

Aida Mbacké, qui a accouché mardi d'une fille est la fille de Serigne Babacar Mbacké "Moukabaro", guide religieux mouride de son défunt mari. D'ailleurs, c'est lui qui a dirigé la prière mortuaire, avant de présenter à la maison familiale avec une forte délégation pour présenter ses condoléances.
 
Amadou Sow


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 15:53 Kédougou: Macky inaugure le pont de Fongolimbi