Menu
 


   

Macky Sall : «Tout le monde sera entendu sans exception… »

Mardi 11 Juin 2019

Après avoir fait déclencher une enquête sur les accusations de BBC et la divulgation du rapport de l’Ige, le président de la République, Macky Sall, a reçu des militants de la Coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY). Macky Sall note que l’Etat du Sénégal n’a rien à se reprocher et que ceux qui détiennent des preuves n’ont qu’à les exhiber.


«Dans cette affaire, l’État n’a rien à se reprocher et c’est désolant de voir une certaine opposition radicale se livrer à de fausses déclarations. Tous les chiffres qu’on annonce sont fantaisistes », déclare le président Macky Sall lors de son entretien avec ses alliés.

Revenant sur la genèse des contrats pétroliers, il dira : «Wade (Abdoulaye), Karim (Wade) et Souleymane Ndéné (Ndiaye) avaient signé le contrat de recherche et de partage de production avec Petrotim, au nom de la République du Sénégal, le 17 janvier 2012. Quand je suis arrivé, j’ai signé le décret d’approbation, car c’était soit cela, soit déclencher des contentieux parce que le contrat était déjà signé. Abdoul Mbaye lui-même a préparé, avec les services de la Primature, le décret d’approbation que j’ai signé. Mais, je remarque que, dans certains cas, il devient subitement amnésique», déclare Macky Sall.

Macky Sall de laisser entendre que c’est parce que l’Etat est accusé qu’il a pris ses responsabilités pour l’ouverture d’une information judiciaire.  «Tout le monde sera entendu sans exception. Et, j’espère que ceux qui disent détenir des preuves les remettront à la justice», tranche-t-il.
''Palbanews''

Palbanews Team


Nouveau commentaire :