Menu
 


   

Mis à l’écart pour dopage : Mahrez et les Fennecs s’étaient-ils dopés lors de la CAN 2019 ?

Mercredi 7 Août 2019

Riyad Mahrez et les Fennecs s’étaient-ils dopés lors de la CAN 2019 ? En tout cas, c’est ce qui semble être le cas si on réfère à l’information parue au lendemain du Community Shield entre Manchester City et Liverpool remporté par les Skyblues. L’attaquant algérien n’a pas été utilisé par son entraîneur, Pep Guadiola car il y avait « un risque antidopage ».

Riyad Mahrez n’a pas pris part au premier match qui précède l’ouverture officielle de la saison de Premier League pour éviter que les médicaments pris pour « un soin à l’œil » par l’ancien Ballon d’Or africain lors de la dernière CAN, « n’enfreignent les règlements antidopage.»

« Un risque au contrôle antidopage »

Pep qui a affirmé ne pas connaître « la substance ingurgitée » par le champion d’Afrique, a donc décidé d’écarter son joueur craignant qu’il soit contrôlé positif. «Riyad m’a appelé et dit: Je veux jouer contre Liverpool. Je lui ai répondu: Tu es plus que le bienvenu. Mais nous ne savons pas ce qu’il avait pris… comme médicaments», a affirmé le technicien espagnol.

«Par conséquent, il existe un risque au contrôle antidopage parce que nos médecins ne savent pas exactement quels médicaments il avait pris (sic !). Heureusement, il sera de retour face à West Ham et tout sera normal à l’avenir», a ajouté Guardiola.

La CAF l’aurait-il autorisé?

Maintenant, la question que l’on se pose est de savoir si ce médicament venait à être connu et qu’il soit banni par les règlements antidopage, pourquoi un tel produit n’est-il pas interdit par la Confédération Africaine de football (CAF)? Et si d’autres joueurs de l’équipe nationale algérienne ont pris le même «médicament» ?
''Palbanews''

Palbanews 1


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >